IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Firebird 4.0, la dernière version majeure de la base de données relationnelle Firebird, est disponible

Le , par Sandra Coret

93PARTAGES

22  0 
Le projet Firebird est heureux d'annoncer la disponibilité générale de Firebird 4.0 – la dernière version majeure de la base de données relationnelle Firebird.

Pour rappel, Firebird est un fork open source d'Interbase, la base de données serveur SQL de Borland acquise suite à l'acquisition d'Ashton-Tate, l'éditeur de dBase.
Firebird se positionne un peu dans son offre comme PosgreSQL, mais sans avoir autant de notoriété. Le plus gros des utilisateurs d'Interbase ou de Firebird sont généralement des développeurs Delphi.

Firebird 4.0 introduit de nouveaux types de données et de nombreuses améliorations sans changer radicalement l'architecture ou le fonctionnement. Les plus importantes sont :

  • Réplication logique intégrée ;
  • Longueur étendue des identifiants de métadonnées (jusqu'à 63 caractères) ;
  • Nouveaux types de données INT128 et DECFLOAT, précision accrue pour les types de données NUMERIC/DECIMAL ;
  • Prise en charge des fuseaux horaires internationaux ;
  • Délais d'attente configurables pour les connexions et les déclarations ;
  • Mise en commun des connexions externes ;
  • Opérations par lots dans l'API ;
  • Fonctions cryptographiques intégrées ;
  • Nouvel ODS (version 13) avec de nouvelles tables système et de surveillance ;
  • Taille maximale des pages augmentée à 32KB.


Consultez les notes de mise à jour pour obtenir la liste complète des modifications

La référence complète du langage est également disponible.

Des kits binaires pour les plateformes Windows, Linux et Android (32 et 64 bits) sont immédiatement disponibles en téléchargement.

Source : Firebirdsql

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
Pourquoi avez-vous fait le choix de Firebird au lieu d'une autre base de données, par exemple PostgreSQL ?

Voir aussi :

La première version admissible de Firebird 4.0 est disponible avec la syntaxe du SQL standard pour les décalages de fuseau horaire, et des corrections de bogues

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de Jeff_67
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 16:18
Plusieurs de nos clients avaient des problèmes avec SQL Server Express, au comportement erratique. On leur a proposé une migration de leurs outils vers Firebird, et ils en sont très satisfaits.
10  2 
Avatar de Christ D
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/06/2021 à 21:21
25 ans d'expérience en SQL, je pratique Firebird depuis sa 1ère version et avant, j'ai connu Interbase 6.0

Ayant pratiqué DB2 sur MVS, DB2UDB, Oracle, SQL Serveur, MySQL, Interbase, Firebird et PostGre

Excepté en cas de très gros volumes de données , ma préférence va et de loin à Firebird.

Firebird s'installe en 5 minutes, une configuration "pointue" est rarement nécessaire et si elle l'est elle se fait aisément.
FireBird et Interbase disposent des procédures stockées depuis très très longtemps, bien avant MySQL.

Il est impossible sur Firebird de créer une procédure stockée contenant une erreur SQL (un colonne absente d'une table).
Il est impossible sur Firebird de supprimer par erreur un objet référencé par un autre.

Un backup est rapide , une restauration, tout autant.

J'ai pu comparer les performances sur un même soft entre une version sur MySQL et une version sur Firebird avec les mêmes tables, les mêmes indexes : Firebird l'emporte haut la main jusque des volumes importants avant de se faire dépasser.
Firebird/Interbase est SQL-COMPLIANT a presque 100% : pas de fonctions ou codes "spécifique" qui ne soit pas portable sur un autre SGBD.

Et pour couronner le tout, nous avons des applications qui utilisent des procédures stockées en cascade pour les mise à jour développées initialement sous Firebird 1.0.
La base de données a été migrée au fur et à mesure (aujourd'hui en Firebird 3.4) par un simple backup/restore et aucune modification de code n'a été nécessaire !

En 20 ans d'exploitation 7/7, H24 de dizaines de base de données clientes sous Firebird, nous n'avons jamais connus aucune altération de données !
Et ce, malgré de grosses migrations (d'OS, de version d'OS, de version de Firebird etc...)

Alors que la migration de MySQL 5.6 aux suivantes a été un enfer. Qu'aujourd'hui, une installation form sratch de MySQL et sa configuration n'a rien d'évident et cela change presque à chaque version. Par défaut, une petite base de données MySQL nous fait un processus qui squatte 1Go de RAM (sauf à configurer finement MySQL) tandis que sur Firebird, le process occupe 10 fois moins de mémoire !

Et parlons des outils : MySQL Workbench est une vrai usine à bugs inutilisable sans écran Full HD (des boutons essentiels sont cachés en faible résolution). Alors que Flamerobin ou EMS Firebird font très bien le job sans bugs. Pire, ils contiennent par défaut les outils affichant les dépendances des objects DDL ce que MySQL ne sait pas faire !!! Il faut faire une requête à la main !

Evidement il y a DB2 ou Oracle et Embarcadero Rapid SQL mais là, c'est un autre monde où le ticket d'entrée n'est pas donné pour une PME/TPE.

Je ne reproche que 3 choses à Firebird :
- le peu de fonctions internes disponibles (compensées par la possibilité de développer des fonctions externes en C ou en Pascal)
- les difficultés à débuguer les fonctions externes qu'on a personnalisé.
- le fait que la base de données des utilisateurs soit centralisée.
8  0 
Avatar de Pierre Louis Chevalier
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 17:31
Le gros avantage de Firebird, en sus de sa gratuité, c'est qu'il est assez "léger" pour être distribué facilement avec des applications, et que d'autre part il ne demande pas spécialement de maintenance.

Donc très bien en base de donnée embarquée dans des applications.
4  0 
Avatar de SergioMaster
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 17:32
De mon côté, je suis en train de tester la version Firebird 4.0 pour Android suivant cet article
https://sourceforge.net/p/zeoslib/wi...0on%20Android/
malheureusement je bute à la connection , un problème de déploiement probable

@Pierre Louis Chevalier Il y a aussi le fait que ce soit un vrai open source, c'est loin d'être négligeable
3  0 
Avatar de SergioMaster
Rédacteur/Modérateur https://www.developpez.com
Le 12/06/2021 à 7:08
Bonjour
Totalement d'accord avec toi sauf peut-être pour certains reproches
Citation Envoyé par Christ D Voir le message
Reproche - le peu de fonctions internes disponibles (compensées par la possibilité de développer des fonctions externes en C ou en Pascal)
La version 4 à largement augmenté le panel, à tel point qu'il n'est plus recommandé d'utiliser les UDF . Je trouve un peu "arbitraire" cette recommendation, surtout que les fonctions internes proposées ne couvre peut-être pas forcément tout les besoins. D'un autre côté, une modification dans firebird.conf et les UDF sont à nouveau disponibles, à nous de bien faire attention aux fonctions internes existantes pour ne pas faire du double emploi.
Citation Envoyé par Christ D Voir le message
Reproche - les difficultés à débuguer les fonctions externes qu'on a personnalisé.
ça, hélas, ce sera toujours le cas. Déjà que le debogage d'une procédure n'est pas vraiment prévu ...
Citation Envoyé par Christ D Voir le message
Reproche - le fait que la base de données des utilisateurs soit centralisée.
Heu, depuis FB3 la partie sécurité peut être incluse dans la BDD et pas dans la base de données de sécurité (securityx.fdb), ou alors j'ai mal compris le reproche ?

Excepté en cas de très gros volumes de données
jusqu'à 32 TB quand même, même si je pense que les performances doivent drastiquement chuté pour un volume pareil !
quel est, selon toi, la taille à ne pas dépasser ?
2  0 
Avatar de sjordi
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 05/06/2021 à 15:05
Ah ben zut alors.. j'espérais macOS pour être 100% cross-platform.
J'espère que ce n'est qu'une question de temps.
1  0 
Avatar de SQLpro
Rédacteur https://www.developpez.com
Le 04/06/2021 à 15:04
Citation Envoyé par SergioMaster Voir le message
Bonjour,

Moi je ne lis aucune imposition de la taille de nom d'identifiant Shall not be >128 n'est pas Must be equal to 128. C'est vrai que qui peut le plus peu le moins mais, selon les documents présentés, n'est la 128 n'est que la recommandation de taille maximale à ne pas dépasser. Donc traiter ces développeurs d'amateurisme c'est un peu fort
Les identifiants SQL ne doivent pas être de plus de 128 caractères parce qu'ils sont en VARCHAR. Cela signifie donc que le type de données de l'identifiant doit bien être du VARCHAR(128).

Remarque, Oracle vient de faire passer ses identifiant SQL limités à 30 a 128 dans la version 12c... Enfin !

A +
0  4